Land of African Business : Djibouti terre d’opportunités

La journée d’ouverture du Land of African Business a été placée sous le signe de Djibouti. Les autorités de ce pays ont fait le déplacement à Paris le 2 Décembre 2015 pour présenter les opportunités d’investissement de cet Etat côtier de la corne de l’Afrique.

IMG_6664Amina Abdi Aden secrétaire d’Etat au logement de Djibouti

Une importante délégation djiboutienne était présente à l’hôtel de l’industrie à Paris mercredi 2 décembre dernier pour présenter le Plan quinquennal de développement du pays.

Décliné dans deux instruments cadres : la Vision Djibouti 2015 et son instrument d’opérationalisation le SCAPE (Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi).

La vision Djibouti 2035, adoptée en 2014 est un plan de transformation structurelle de l’économie reposant sur la  création de Zones économiques spéciales dans chaque région et la diversification de l’économie avec comme moteur le secteur privé.

Les objectifs du SCAPE sont ambitieux et les moyens mis en œuvre pour sa réalisation considérables : 45% du PIB de taux d’investissement pour un financement de 13 milliards de dollars US dont 10 milliards de financement acquis.
L’objectif poursuivi étant d’atteindre un taux de croissance de 12% annuel.

IMG_6680Pour cela Djibouti entend séduire les investisseurs étrangers grâce à ces nombreux atouts et une politique incitative : les ressources humaines de ce pays jeune avec une population bien formée dans les écoles et universités du pays, un Guichet unique pour faciliter les démarches des investisseurs, une économie libérale, de larges possibilités de rapatriation des bénéfices pour les entreprises étrangères, des encouragements fiscaux et non fiscaux tel que la possibilité  de bénéficier d’un terrain.

Le gouvernement Djiboutien entend développer certains secteurs clefs pour diversifier l’économie du pays et bénéficier des possibilités offertes par une ressource halieutique sous exploitée, les capacités hôtelières insuffisantes, des projets d’établissements d’usine, des potentialités dans le secteur de l’écotourisme ou encore les activités portuaires. Notamment Djibouti ambitionne de se positionner comme un portail vers la COMESA avec ses  5 ports en cours de réalisation et la ligne ferroviaire Djibouti-Addis Abeba.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s